Tournage des vidéos pédagogiques en Amapa, Brésil

Entre le 26 avril et le 3 mai, des professeurs de l’UNIFAP et de l’IFPA, Campus Castanhal, ont visité des entreprises rurales et des organisations sociales dans le cadre du projet ICOOPEB (Innovations éducatives, sociales et technologiques pour le développement agricole durable et le coopérativisme dans les territoires ruraux de l’Amazonie équatorienne et brésilienne) dans les communautés rurales de Mazagão et Laranjal do Jari, dans le sud de l’Amapá.

Les activités consistaient à enregistrer, par le biais de la production de vidéos éducatives, des expériences réussies liées à l’agroécologie et à des domaines connexes (plantes médicinales et connaissances traditionnelles, organisations sociales et protagonisme féminin, transformation et commercialisation de produits issus de la biodiversité, entre autres).

L’objectif est de produire des vidéos éducatives sur ces pratiques afin qu’elles puissent être utilisées dans les processus de formation des agriculteurs et des étudiants de premier cycle et de l’enseignement secondaire dans différents pays.

Le tournage et la production des vidéos ont été réalisés par la société de production Terra Preta. Une fois les images produites, elles passeront par une phase de montage et seront ensuite disponibles sous forme de courtes vidéos de 15 minutes qui pourront être utilisées dans le cadre d’activités éducatives.

Les organisations et les personnes incluses dans cette étude sont:

  • Joaquim Belo, pour le processus de formation de jeunes extractivistes à l’Escola Família Agrícola do Carvão, basé sur l’agroécologie et l’alternance pédagogique ;
  • Mme Maria Luiza, sage-femme, résidente de la communauté Mazagão Velho et grande connaisseuse des savoirs traditionnels et des plantes médicinales ;
  • M. Domingos, agriculteur agroécologique. Domingos, agriculteur agroécologique du district de Fazendinha ;
  • Luana Monteiro, extractiviste et l’une des dirigeantes de l’AMPAFOZ (Association des femmes productrices de l’agro-extraction de la Foz do Rio Mazagão Velho), impliquée dans la transformation et la commercialisation des produits de la socio-biodiversité, en particulier pour les marchés institutionnels ;
  • Elziane Gama, dirigeante de l’AMAC (Association des femmes de l’Alto Cajari), qui collecte depuis des années des noix du Brésil, produit des biscuits et les vend sur les marchés de détail et institutionnels des municipalités du sud de l’Amapá et de la capitale ;
  • les professeurs José Tavares et Alzira Marques de l’UNIFAP, sur les recherches scientifiques qu’ils mènent sur le potentiel des plantes médicinales ;
  • M. Valdir Viana, cueillette de la Foz do Mazagá Velho. Valdir Viana, cueillette de Rio Ariramba, qui mène des activités économiques et applique des technologies sociales basées sur la culture de l’açaí, tant individuellement qu’au sein de l’organisation sociale locale AMAEX CA (Association des résidents agro-extractivistes de Rio Cajari) ;
  • et Jonas, employé de l’IEPA (Institut de recherche scientifique et technologique de l’État de l’Amapá) et « maneiro » et expert sur l’utilisation et les applications des plantes médicinales par les populations traditionnelles de l’État.

Les vidéos seront disponibles à partir de septembre 2024.