Visite à l’UNIFAP en Amapa, Brésil, pour la diffusion des activités du projet du 17 au 21 juin 2024.

L’équipe locale ICOOPEB de l’Université Fédérale de l’Amapá (UNIFAP) au Brésil, a accueilli cette semaine José Daniel Gomez Lopez, Université d’Alicante-IUESAL (Espagne), et François Laurent, Le Mans Université (France). Cette visite avait pour objectif de leur présenter les actions entreprises par l’UNIFAP et d’autres acteurs du secteur éducatif en faveur du développement territorial des communautés agroextractivistes de l’Amapá.

Le programme comprenait une rencontre avec Prof. Dr. Robert Zamora, le recteur en exercice et les coordinateurs des programmes de master, ainsi qu’une conférence destinée aux étudiants de master. En outre, des visites ont été organisées dans des écoles rurales techniques spécialisées dans l’enseignement de l’agroextractivisme, qui se concentre sur la récolte durable en forêt. Ces établissements intègrent des savoirs technico-scientifiques avec la culture riberinha, créant ainsi une approche pédagogique hybride.

Cette visite a permis aux enseignants de constater les progrès réalisés, mais également de prendre conscience des défis persistants, tels que la précarité économique, le manque de soutien des pouvoirs publics et l’isolement géographique. Par exemple, certains élèves doivent parcourir jusqu’à douze heures en bateau pour pouvoir assister aux cours.

En outre, cette visite a été l’occasion de découvrir le campus de l’UNIFAP à Mazagão, au cœur du projet ICOOPEB. C’est à cet endroit que seront installés les nouveaux équipements pédagogiques. Situé dans une petite ville, ce campus joue un rôle crucial dans l’amélioration de l’accès à l’enseignement supérieur pour les enfants des communautés traditionnelles, leur permettant ainsi de se former et de contribuer par la suite au développement territorial de leur région.

Détails des événements organisés et photos:

Rencontre avec Prof. Dr. Robert Zamora, le recteur en exercice de l’UNIFAP et les coordinateurs des programmes de master, ainsi qu’une conférence destinée aux étudiants de master.

Visite de la communauté extractiviste sur la rivière Ariramba (rive gauche du fleuve Amazone) – propriété de M. Valdir Viana. Dialogue avec les extractivistes de l’AMAEX-CA (Associação de Moradores Agroextrativistas do Rio Cajari) sur l’organisation sociale et les stratégies de commercialisation des produits locaux de l’agro-biodiversité.

Voyage dans la communauté de Maracá – pour découvrir et observer le conflit entre la société d’exploitation forestière et les communautés locales / colons / extractivistes ; et visite de l’école agricole familiale de Maracá ;

Campus UNIFAP à Magazao, visite de la future salle où seront installés les équipements informatiques et pédagogiques.

Visite d’une entreprise de transformation de produits issus de l’agrobiodiversité Bioaçaí ; production de vin d’açaí – Capiberibe ; Entretien avec João Alberto Capiberibe, ancien gouverneur de l’État d’Amapá, au sujet du projet de vin d’açaí et de l’obtention d’une valeur ajoutée sur le territoire, plutôt qu’à l’extérieur.