Le second séminaire international du projet ICOOPEB a eu lieu du 4 au 9 mars en Équateur

Cet événement annuel a réuni une trentaine de personnes entre le comité de direction du projet, les enseignants-chercheurs venant d’Équateur, du Brésil, d’Espagne et de France, ainsi que des représentants de coopératives et communautés amérindiennes associées.

Cette rencontre des partenaires est l’occasion de réaliser un bilan des activités de la première année du projet et de se projeter sur les prochaines actions à venir en années 2 et 3, notamment de l’usage des outils numériques qui sont en cours de réalisation.

Une semaine rythmée par des réunions et visites de terrain 

Ces différents échanges sont marqués par un fort engagement à:

  • explorer et comprendre le contexte social et environnemental local,
  • favoriser un rapprochement entre la communauté universitaire et les communautés rurales des territoires amazoniens,
  • intégrer au mieux les réalités, besoins et initiatives des peuples autochtones et producteurs familiaux dans les formations.

Le projet ICOOPEB s’engage ainsi dans la voie de solutions innovantes et inclusives pour l’éducation dans cette région.

LUNDI 04 ET MARDI 05 MARS

L’équipe a organisé des ateliers de travail abordant les différentes activités et objectifs du projet : infrastructures informatiques ainsi que développement et usages d’outils numériques, tels qu’une carte participative, une plateforme d’échange de connaissances et des vidéos pédagogiques.

Ces outils joueront un rôle essentiel dans les formations au cours des deux prochaines années auprès de 3000 personnes : étudiants, enseignants, communautés rurales brésiliennes et équatoriennes.

Des visites auprès de partenaires associés au projet ont été organisées chez des producteurs locaux et communautés amérindiennes, dont les thématiques sont axées sur l’écotourisme communautaire et l’agroécologie.

MERCREDI 06 MARS
Nous sommes arrivés à l’entreprise communautaire Paz Yaku, située dans la communauté du même nom. Nous avons été accueillis par M. Edgar Mayancha qui y travaille comme guide touristique et avec lui nous avons parcouru la forêt, tandis qu’un autre groupe a visité le chakra familial de M. Abdon Ricardo Mayancha Santi, qui les a accompagnés et leur a expliqué les cultures, l’élevage de tilapias et de poulets, ainsi que les plantes médicinales.

Le soir, une présentation de la délégation et du projet a été réalisé. L’événement organisé par UNIANDES Puyo consistait en un programme d’accueil et une conférence d’étudiants, à laquelle 120 étudiants ont participé. Chaque délégation a présenté son identité, ses activités et son fonctionnement au niveau international.

JEUDI 07 MARS
Le jeudi 7 mars au matin, nous avons visité la communauté Kicwua « Chorreras » de la Parroquia Tarqui, nous sommes arrivés à la propriété de la famille Tapuy, une entreprise touristique appelée Pakcha Takina. Nous y avons été accueillis par Victor Tapuy, le fils aîné, qui, avec sa sœur Luz, est chargé de la gestion de l’entreprise familiale.

Le même jeudi à 14h00, nous avons visité l’usine de panela de l’Association des producteurs agricoles « La Libertad » et avons été reçus par son président, M. Marcelo Acán, qui nous a fait une démonstration du processus d’élaboration de la panela, depuis la cuisson du jus jusqu’à l’élaboration des blocs de panela.

D’autre part, nous avons visité le chakra de M. Luis Yánez, un des associés qui, en plus de la culture de la canne à sucre, se consacre à la culture de produits complémentaires tels que le corossol, produit dont nous avons dégusté le jus et visité la plantation.

En fin d’après-midi, nous sommes arrivés à la communauté Kicwua « Vencedores », plus précisément à l’entreprise touristique Kuri Warmi d’Antonio Vargas qui a présenté quelques expressions culturelles telles que la peinture avec du huito et de l’achiote, la dégustation de chicha, l’explication des plantes médicinales, la collecte de chontacuros (vers comestibles) et l’explication des pièges ancestraux pour la chasse aux animaux pour la nourriture de la famille.

VENDREDI 08 MARS
Le 8 mars 2024, le comité de suivi du projet ICOOPEB s’est réuni avec des étudiants des universités équatoriennes partenaires Uniandes, UCE et Ikiam, des représentants des communautés indigènes et des gestionnaires publics. Le comité s’est prononcé sur l’intérêt des travaux réalisés et à développer dans le futur.

SAMEDI 09 MARS
Le samedi 9 mars, l’équipe du projet a eu le privilège de participer à la visite d’une communauté Kichwa en Amazonie équatorienne, plus précisément dans les îles de l’APAAI, Ahuano. Nous étions accompagnés par d’éminents professeurs des universités UECE et IKIAL, ainsi que par des professeurs internationaux en collaboration avec la Chakra Corporation.
Au cours de cette expérience, nous avons assisté à une exposition de la société Chakra, qui a exploré l’entreprise d’agrotourisme reconnue par le SIPAM, sous la direction de Cesar Dahuano. Nous avons visité le Chakra, échangé des expériences enrichissantes et dégusté du chocolat artisanal.